logo culinaries

Poulet noir cou nu

26,8028,70

Poulet noir de race cou-nu, élevé de façon artisanale et traditionnelle par Volailes Renault dans la région rennaise. Alimenté avec les céréales de la ferme. Prêt à rôtir.
Direct producteurOrigine FranceProduit frais
Logo Chronopost

Description

Poulet noir cou nu

Volailles Renault

Un peu plus volumineux et plus charnu que le coucou de Rennes dont les Volailles Renault se sont fait une spécialité, le poulet noir cou-nu est une variété avicole rustique dite « à croissance lente », appréciée pour la finesse de sa chair. Il pèse entre 1.7 et 2.2 kg et reçoit une alimentation 100 % végétale, à base de céréales de la ferme. Pour 4 à 6 personnes.
Accords mets et vins :

Ce produit s’accompagne merveilleusement bien avec les vins suivants :

Informations complémentaires

Poids 1700 g
Producteur

Expéditeur

Volailles Renault

Poids net

1700 g, 2200 g

Effilé ou Prêt à Cuir

Effilé 2,2 kg, Prêt à Cuire 1,7 kg

Origine

France, Ile-et-Vilaine (35)

Congélation

Ce produit n'a jamais été congelé, vous pouvez donc le congeler si vous le souhaitez

Désignation légale

Poulet noir cou nu

Date limite de consommation

6 jours après expédition, 10 jours après expédition

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Poulet noir cou nu”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Volailles Renault

En 1976, Paul et Marie-Noëlle Renault s’installent à la ferme de L’Entillière, à l’ouest de Rennes, sur l’ancienne exploitation laitière des parents de Paul : dix-huit hectares où s’ébattent dix sept vaches laitières et des pigeons que Marie-Noëlle vend au marché des Lices, à Rennes. En 1988, Paul retrouve l’histoire de la coucou de Rennes, volaille emblématique du pays rennais depuis un siècle, menacée de disparition. À partir de « six poules et un coq », il décide de remettre la coucou de Rennes dans le circuit marchand et n’hésite pas à envoyer ses volailles aux plus grands chefs français afin de les soumettre à un test à l’aveugle en leur envoyant ses volailles sans étiquette, juste accompagnées d’un message : « Dites-moi ce que c’est. » « C’est le poulet de ma grand-mère ! », répondent à l’unanimité Olivier Roellinger, Jacques Thorel, Pierre Gagnaire, et plus tard Alain Passard, Christophe Aribert, Dominique Crenn… La liste n’est pas close. La race menacée devient volaille de luxe.

Ce qui pourrait également vous intéresser 

chevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram