Jeannot Lapin, Peter Rabbit, Pan-Pan, mais oui, on les adore ! Dans la littérature enfantine et dans nos assiettes, c’est comme ça. Le délicieux et inimitable fumet de la petite bête aux longues oreilles fait partie, en cuisine, de notre tradition populaire, car le lapin a toujours été une viande pas chère, élevée aux herbes des champs et aux feuilles de chou dans les clapiers familiaux, à la campagne comme à la ville (oui, autrefois, les Parisiens avaient des clapiers sur leurs balcons. Faut bien vivre !). Le lapin peut aussi être de garenne (être de garenne, ça pose un lapin ! écrivait Alphonse Allais) et c’est alors un gibier. Comment définir sa saveur ? D’une grande finesse avec une petite touche giboyeuse, et cela d’autant plus qu’il est élevé en bio, à la ferme, avec de bonnes herbes vertes et pas avec des granulés, et qu’il a fait de l’exercice pendant sa vie de lapin. En cocotte, il aime le vin blanc, les lardons et les champignons. Au four, il adore le thym et l’ail. On vous laisse découvrir notre sélection de lapin : nous, on a déjà faim.

8 résultats affichés