Liqueur de Fleur de Sureau 2014, Laurent Cazottes en direct producteur

Cave Culinaries

50 cl

Commander avant le dimanche 25 août 16h pour le recevoir le mercredi 28 août

Pour obtenir cet apéritif à base de vin, la distillerie Cazottes émonde des fleurs de sureau noir pour ne mettre que les pétales à macérer dans du vin et de l’eau-de-vie. Robe rubis clair, cannelle, corail. Nez épicé et boisé : tabac blond, fruits secs. En bouche, présence à la fois de la fleur et de la baie de sureau noir. Aromatique, long et légèrement animal. En apéritif avec des charcuteries : terrines, jambon cru, saucisson sec. Taux alcoolique : 17 °.

Livraison

Tous les vins sont livrés par transporteur express. 

En cas d’absence ou d’indisponibilité de votre part, un nouveau créneau de livraison vous sera proposé dès le lendemain. 

  • Livraison en France : 8 euros, offerts dès 60 euros d’achat auprès du même producteur
  • Livraison en Europe : 20 euros, offerts dès 150 euros d’achat auprès du même producteur
  • Livraison internationale : 40 euros, offerts dès 300 euros d’achat auprès du même producteur

Pour certaines destinations des frais de douanes peuvent s’appliquer et restent à la charge du client.

Producteur

Cave Culinaries

Dans notre cave, uniquement des vins naturels sans aucun sulfite ajouté ni chimie. Nos vignerons, des artistes qui cultivent le fruit avec radicalité et singularité : Patrick Bouju, Frank Cornelissen, Massimo Marchiori, Aurélien Lefort, Babass ... Toutes les cuvées ci-dessous sont présentes dans notre cave, vous pouvez ainsi composer à votre convenance votre carton de 3, 6 ou 12 bouteilles.

En savoir plus

Maison Cazottes

« Liqueur ne signifie pas liquoreux », aime à dire Laurent Cazottes. Et à la dégustation de ses spiritueux, cela ne fait aucun doute : saveurs fraîches, rondes, peu sucrées, complexes, exprimant la quintessence de chaque fruit ou fleur.

Laurent tient de son père Jean un savoir-faire de bouilleur ambulant et une connaissance approfondie des fruits, des plantes et de la terre. Entièrement à la main, en bio et en biodynamie, il récolte le meilleur du végétal sur un terroir calcaire : six cents poiriers Williams, deux cents pruniers de reine-claude dorée, vignes de cépages traditionnels gaillacois, légumes, tomates, céréales et même truffes. Sans oublier le noyer, la fleur de sureau, la guigne, la prunelle et le coing sauvage qui croissent dans les haies.

Ses liqueurs et ses eaux-de-vie vous mettent en arrêt dès la première goutte : on a en bouche le fruit entier, dont les nuances — peau, chair, fruit frais, fruit séché — se révèlent en couches. Peu alcoolisés, peu sucrés, fabriqués tout en douceur, ce sont des nectars d’exception, à siroter à tout moment ou à utiliser en cuisine.

Épuisé