Domaine Léonine

Nos produits

Saint-André-des-Albères (Pyrénées-Orientales), Occitanie.

Si les hommes sourient (même les chauves), si la vigne est bien verte et si le vin se boit goulûment, c’est qu’on n’est pas trop loin de la vérité.

Stéphane Morin

Où ?

Saint-André en Catalogne du Nord, là où la plaine du Roussillon s’élève progressivement vers le massif des Albères — la partie la plus orientale des Pyrénées, où la montagne se jette dans la mer du côté de Collioure, Banyuls et Port-Vendres. Dans cette région de passage et d’ancienne culture, où s’est épanoui avant l’an mil un premier art roman gracieux et délicat (dont témoignent les marbres sculptés de Saint-Génis-des-Fontaines et de Saint-André, deux communes où se trouvent des vignes du domaine Léonine), la viticulture était pratiquée bien avant la conquête romaine et la fondation de la Gaule narbonnaise. Outre ses vins secs, le Roussillon est connu pour ses vins doux naturels, mais le domaine Léonine se spécialise dans les vins secs naturels, « proches du terroir, digestes, avec le moins d’écran possible entre le raisin et le verre », écrit son fondateur, Stéphane Morin. Ce néo-vigneron, dans une vie antérieure, était photographe. Sa rencontre avec ses proches voisins, tels que Jean-François Nick du domaine des Foulards Rouges ou Laurence du domaine Yoyo, décide de son adhésion à la cause du vin naturel. Le temps d’une formation viticole à l’École supérieure du vin de Rivesaltes, et le domaine Léonine naît en 2005. Pour le nommer, Stéphane emprunte deux syllabes aux prénoms de ses enfants, et les vignes sont constituées de ceps sains et vénérables achetés à un grand-père qui les a travaillées toute sa vie à l’abri de la pollution, à l’ancienne, sans traitement ni produit de synthèse. Bientôt, les jus qui sortiront du domaine feront forte impression. Celle-ci, depuis, n’a fait que s’approfondir.

Terroir, parcellaire et encépagement

Le domaine est composé d’une douzaine d’hectares répartie sur les communes de Saint-André, Saint-Génis-des-Fontaines, Argelès-sur-Mer et Port-Vendres. Les vignes sont anciennes — jusqu’à cent quinze ans d’âge — et les sols sont sains. À Saint-André, ils sont sablo-limoneux ou situés sur des arènes granitiques, ceux de Saint-Génis-des-Fontaines sont constitués de sables limoneux et de galets roulés. À Port-Vendres, proches de la mer, ils sont schisteux ou granitiques, ainsi qu’à Argelès où les parcelles sont entourées d’une forêt de chênes-lièges. On voit tout le parti que le vigneron peut tirer de ces différentes configurations minérales. L’encépagement rend hommage au roi de la région, le grenache, mais aussi au carignan et à la syrah pour les rouges. Les blancs se composent de grenache gris, de grenache blanc, de muscat d’Alexandrie, de malvoisie, de macabeu et de chardonnay.

Méthodes culturales

Le domaine est entièrement travaillé en agriculture biologique et biodynamique avec vendanges manuelles. Le sol est travaillé au tracteur et à la pioche pour le décavailonnage et le désherbage des rangs. Les vignes, saines et profondément enracinées, reçoivent des soins à base de soufre naturel, de cuivre, de purins d’ortie et de prêle. Tout le travail est fait le plus naturellement possible, parfois avec l’aide d’un cheval. L’essentiel, dit Stéphane, est d’observer la vigne, « voir comment elle réagit, vit, et surveiller sa santé. Être préventif plutôt que curatif. »

Vinification

La vendange, pour presque tous les vins, est soumise à la macération carbonique en fermentation spontanée avec levures indigènes (« l’accès à la cave est formellement interdit à tout organisme unicellulaire pouvant entraver la bonne marche des fermentations », est-il précisé sur le site). Le domaine se dit « pompophobe », c’est-à-dire peu épris des pompages, pigeages et autres remontages. Qu’il s’agisse des baies ou des moûts, tout est manipulé par gravité : pressoir, soutirage, mise en bouteilles. L’élevage des rouges (et d’un blanc de macération) se fait en barriques bourguignonnes. Pas de collage, pas de filtration, pas d’ajout de sulfites.

Les vins

Les descriptions des vins du domaine Léonine s’accordent toutes à faire l’éloge de leur netteté et de leur authenticité. Ces cuvées dont chacune porte un nom en relation avec la musique sont dites rondes, fraîches, vraies, proches de la terre, nobles et respectueuses de leurs terroir. Les cuvées issues de vieilles vignes sont qualifiées de puissantes et précises. Les vieux grenaches et les vieux carignans participent incontestablement à la typicité du domaine et expliquent en partie la minéralité, la délicatesse et la fraîcheur des cuvées rouges.

 

Voir aussi

Damien Coquelet

Vauxrenard (Rhône), Bourgogne


Sélection

Des produits d'exception sourcés chez les meilleurs producteurs

Fraicheur

Des produits extra-frais livrés à votre porte avec le service Chronofresh

Disponibilité

Notre service client est à votre écoute au (+33)1 76 44 02 59

Sécurité

Paiement sécurisé par CB, Paypal et Sharegroop

Culinaries utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur le site
Le produit a été ajouté à votre wishlist