Belly Wine Experiment

    Chanteuges (Haute-Loire), Auvergne

    L’Auvergne, c’est l’Eldorado du vin.

    Manuel Duveau (le papa d’Aimé)

    Où ?

    Belly Wine Experiment est une entreprise de négoce en vins naturels créée en juin 2020 par Claire Sage et Aimé Duveau. Comme son nom l’indique, ce n’est pas un domaine viticole, c’est une expérience. Cette passion pour l’expérimentation explique la présence de cépages très divers dans les bouteilles et même de vin de raisin dans les poirés.
    La société est située à Chanteuges, dans la haute vallée de l’Allier, à l’ouest du Puy-en-Velay. Une expérience, surtout dans un cadre de négoce vinificateur, ne sort jamais de nulle part. Aimé Duveau n’est autre que le fils de Manuel Duveau, poète, tailleur de pierre, vigneron, propriétaire avec sa compagne Catherine Dumora du domaine de l’Égrappille, en Auvergne. Quant à Claire Sage, c’est la petite sœur d’Adrien Sage, passionné d’élevage sous-marin et de vins catalans et jurassiens qu’il importe et distribue à travers sa société Diaita Hedeos. Claire, précédemment, vendait des vins aux pros de la restauration, mais l’appel de la campagne et du potager se faisait de plus en plus fort. Elle a donc changé de vie. Il faut s’attendre, avec de tels antécédents familiaux, qu’une fois associés, Claire et Aimé mettent en commun des idées qui sortent de l’ordinaire. Les voilà donc en Auvergne, auteurs de vins expérimentaux mais très buvables et de poirés d’excellente réputation.
     

    Terroir et méthodes culturales

    Belly Wine Experiment fonde sa production sur deux types de sources. D’une part, la matière première du domaine de l’Égrappille, c’est-à-dire ses gamays d’Auvergne et les poires qui servent à réaliser les poirés, et d’autre part des raisins achetés un peu partout, notamment en Catalogne, une région que Claire connaît bien par son père. Le domaine de l’Égrappille se compose de plusieurs petites parcelles situées à Blanzat, au nord de Clermont-Ferrand, entre 300 et 400 mètres d’altitude, plantées de vieux gamays d’Auvergne et de quelques cépages blancs. Les vignes sont travaillées naturellement et soignées avec des préparations biodynamiques à base de plantes. Les fruits sont obtenus dans les mêmes conditions naturelles. En ce qui concerne les raisins achetés à d’autres domaines, l’imagination est au pouvoir : Belly Wine Experiment cultive les assemblages atypiques.
     

    Vinification

    Au chai, le tandem donne libre cours à son amour de la vinification rock ‘n’roll et de mélanges que certains pourraient qualifier de bizarres, mais qui ne sont pas détonants pour autant. Les techniques sont ultranaturelles : macérations semicarboniques, interventionnisme minimal, et aucune limite à l’inspiration qui préside aux associations de cépages.
     

    Les vins

    Il entre toujours un peu de cuisine dans l’assemblage, et Belly Wine Experiment ne fait pas exception à ce principe. C’est ce qui inspire à Claire et à Aimé, par exemple, l’idée d’ajouter un peu de moût de raisin à leur poiré, propulsant le breuvage dans une autre dimension, ou d’assembler riesling et terret bouret, xarel·lo et gamay. Audacieux, novateurs, doués pour l’effervescent, Claire et Aimé sont prêts à parcourir de vastes territoires pour explorer la vinification multidirectionnelle.