Château Les Graves de Viaud

    Pugnac (Gironde)

    Nous sommes une appellation de petits propriétaires avec une forte mise en avant du malbec (mais moi je n’en ai pas, je préfère planter du cabernet franc).

    Philippe Betschart

    Où ?

    Les Côtes de Bourg sont une petite appellation qui s’étend sur quinze communes au bord de l’estuaire de la Gironde. Proche des Charentes, c’est un des terroirs les plus septentrionaux de la rive droite bordelaise : seules les côtes de Blaye sont plus au nord. Comparée à la moyenne de la région, l’appellation jouit d’un climat modéré par la proximité de l’estuaire (« la rivière », comme on dit au pays) : un peu moins froid en hiver, un peu moins chaud en été. Sa topographie en coteaux lui vaut le surnom de « petite Suisse girondine ».

    C’est au cœur de cette petite Suisse que se trouve le château Les Graves de Viaud, dans un bel environnement de vignes, de prés et de bois. En 2010, Philippe Betschart achète le domaine à un vigneron partant à la retraite et implique toute sa famille dans la reprise du vignoble. Il garde les deux ouvriers qui travaillaient là depuis plus de huit ans. La transition à la biodynamie, prévue depuis l’origine, se fait vite et facilement : au rachat du domaine, les sols sont déjà en bon état et retrouvent vite leur équilibre. Le chai, déjà équipé, ne nécessite que quelques aménagements. En dix ans de viticulture au château, la famille Betschart a eu le temps non seulement de pratiquer une biodynamie exigeante, fondée principalement sur la conservation des sols, mais aussi d’explorer les possibilités de la vinification végane en réduisant au maximum le recours à des substances animales dans l’élaboration des vins.

    Terroir, parcellaire et encépagement

    Le domaine s’étend sur quinze hectares, dont onze hectares et demi de vignes, sur un coteau exposé plein sud. Le vignoble repose sur un sol caractéristique des Côtes de Bourg : graves argilo-sableuses roulées par la Dordogne depuis le massif Central, dans une matrice sablo-argileuse et limono-argileuse de couleur rouge (argiles rubéfiées, riches en fer). Ces très anciennes graves oxydées, de petit calibre, constituent des sols légers et bien drainés, excepté dans les veines d’argile.

    L’encépagement, aussi, est typique de l’appellation : cabernet franc dominant (le cépage préféré de Philippe), cabernet sauvignon et merlot.

    Méthodes culturales

    Le château Les Graves de Viaud, certifié biologique, biodynamique (Demeter) et vegan (label Eve), est engagé dans une viticulture respectueuse de l’environnement et de la vie. La bouillie bordelaise, des préparations à base de plantes et des fermentations levuriennes et bactériennes sont utilisées pour lutter contre les parasites et les maladies. Les sols sont fertilisés avec des semis de plantes et des préparations biodynamiques. Le domaine opte pour une agriculture respectueuse des sols (agriculture de conservation) et de la vie animale (suppression du fumier). Deux semis annuels sont effectués : céréales et féverolles en premier pour faciliter l’alimentation hydrique par l’intermédiaire des racines, et second semis post-vendanges pour créer la matière organique. Aucun compost animal n’est utilisé et aucun labour n’est pratiqué : le contrôle du couvert végétal se fait par sarclage et scalpage (tonte modérée). En l’absence de labour, le décavaillonnage (dégagement de la base des pieds de vigne) est une opération importante.

    Vinification

    Le cahier des charges Demeter impose une vinification sans intrant. Les fermentations se font par levures indigènes. Les extractions sont profondes et douces, soit par pigeage, soit par délestage. Les cuvaisons sont longues (au moins vingt-cinq jours et jusqu’à trois mois). La sélection parcellaire est pointue : l’assemblage est généralement fait dès la vendange afin de favoriser l’harmonie entre les cépages et les parcelles.

    Les vins sont de deux types : vins de fruit, élevés une année en cuve ou en amphore de grès et de terre cuite, avec brassage sur lies hebdomadaire ; et cuvées élevées en barriques. Le choix de la taille, de l’âge de celles-ci, ainsi que la durée d’élevage, dépendent du type de vin, de la maturité et du millésime.

    Les vins

    Le cépage de prédilection, c’est-à-dire le cabernet franc, est cultivé à petit rendement. Il donne donc des vins concentrés et minéraux, avec des notes salines. Cette salinité est due à l’oxydation des argiles en profondeur. Les terrains étant bien frais, il n’est pas nécessaire de veiller à la surmaturité des cabernets : c’est une des grandes vertus du terroir bordelais. Sur l’ensemble de la production bio et biodynamique, quelques cuvées sont nature : O et Les Cadets, que nous avons sélectionnées.