Domaine Le temps retrouvé

Domaine Le temps retrouvé

Le domaine du Temps retrouvé est celui de Michaël Georget, artiste paysan et vinificateur. Il se situe dans le massif des Albères, dans le piémont français des Pyrénées-Orientales. Le vigneron donne le temps à ses cuvées d’atteindre leur optimum avant de les mettre en bouteilles ; ce sont des vins vrais, vivants, pleins de sève et de personnalité.
Le domaine du Temps retrouvé est celui de Michaël Georget, artiste paysan et vinificateur. Il se situe dans le massif des Albères, dans le piémont français des Pyrénées-Orientales. Le vigneron donne le temps à ses cuvées d’atteindre leur optimum avant de les mettre en bouteilles ; ce sont des vins vrais, vivants, pleins de sève et de personnalité.
Où ?
Dans le massif des Albères, en Roussillon, le piémont pyrénéen côté Catalogne française. Originaire de Chinon, Michaël Georget est un artisan vigneron et un amoureux des terroirs. Pour lui, la protection du sol compte par-dessus tout. Depuis l’enfance, il rêve de travailler au plus près de la nature, et c’est ce qu’il fait depuis l’âge de quinze ans. La vigne lui apparaît comme l’occupation la plus appropriée pour remplir sa vocation, obligatoirement en bio et en biodynamie : il commence son parcours en pays de Loire, puis continue en Alsace, avec Jean Schaetzel. C’est au début des années 2010 qu’il atterrit dans les Albères, où il travaille d’abord au Moulin du Breuil avant de s’installer en 2012 à Laroque-des-Albères, où il reprend onze hectares de vignes abandonnées qu’il cultive immédiatement en agriculture biologique et au cheval de trait. La certification biologique est obtenue en 2015. Le choix du nom « Le Temps retrouvé » correspond à sa conscience du temps, outil indispensable pour réaliser un vin vivant. Les vins de Michaël, en effet, sont macérés et élevés très longuement.
 
Terroir, parcellaire et encépagement
Les sols de cette partie des Albères sont d’une grande richesse minérale — argiles, silices, micaschistes, quartz et gneiss — qui contribue à expliquer la profondeur et la complexité des vins du Temps retrouvé. Le domaine comprend trois hectares de carignans âgés de cent trente ans, une parcelle de macabeu âgé de quarante ans, une autre de grenache blanc et de grenache noir de quatre-vingt-dix ans d’âge, et plusieurs petites parcelles de syrah, de grenache gris et de mourvèdre. Onze hectares en tout.
 
Méthodes culturales
Les vignes sont conduites de façon totalement naturelle, en biodynamie et sans soufre, avec l’aide de la traction animale (deux chevaux de trait) à chaque stade du cycle de la plante. Michaël griffe sous les pieds et laisse les rangs enherbés, favorisant les plantes indigènes qui favorisent la microbiologie des sols et l’expression du terroir dans les vins. Il pratique une taille douce, qui permet de respecter les circuits de sève, de prolonger la durée de vie des vignes et d’éviter les maladies. Il laisse aussi les moutons paître entre les vignes et aide à la pollinisation en introduisant des abeilles. Pour soigner les vignes et les fertiliser, il se sert d’infusions de plantes (camomille, ortie) et conduit le domaine en mode polycultural (céréales, légumes, herbes, fleurs).
 
Vinification
Entièrement naturelles, sans le moindre intrant œnologique ni ajout de sulfite — tant au chai qu’à la mise en bouteilles —, les vinifications du Domaine du Temps retrouvé se font en cuve, naguère suivies d’un élevage en barriques ou en demi-muids (600 litres). Michaël a récemment adopté des méthodes additionnelles et quelques changements : il a remplacé le bois des barriques et fûts les plus anciens par des cuves en fibre de verre et leur adjoint un œuf en grès qui encourage la pureté et la minéralité des vins. Michaël a une prédilection pour les macérations longues et les élevages prolongés : tant qu’il n’a pas décidé que ses vins sont prêts, il ne les met pas en bouteilles. Le processus peut prendre deux ou trois ans ; il ne faut donc pas s’étonner d’un délai parfois important entre la vendange et la commercialisation.
 
Les vins
Les vins du Temps retrouvé sont de vrais vins de terroir, d’une grande originalité, juteux, pleins de sève et bourrés de personnalité. Ils ne laissent jamais indifférent. On loue leur énergie, leur vivacité, leur minéralité. Ils ont le talent d’être buvables jeunes tout en présentant de belles qualités de garde. Leur complexité augmente avec le temps.
magnifierchevron-downarrow-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram