Malting Pot

    Lyon (Rhône)

    C’est une belle histoire d’orge, une aventure autour de la bière, de la cuisine et du jardin : concept germano-américain mais brasserie bien française – lyonnaise même –, d’une créativité ébouriffante.

    Déjeuner ou dîner dans un grand jardin, se régaler d’assiettes généreuses inspirées des cuisines du monde, arrosées de bières maison d’une pointilleuse fraîcheur… Ça vous chante ? Alors direction Lyon, où sont établis les deux restaurants de Malting Pot. Mais vous pouvez déjà essayer leurs bières en bouteille…

    À l’origine, Tina, chef de cuisine, et Andéol, connaissent déjà l’art de la brasserie. Lors d’un voyage aux États-Unis, ils découvrent le concept du brewpub, complexe associant microbrasserie, bar et restaurant, sur le modèle du biergarten allemand où l’on savoure bocks, pretzels et schnitzels dans un jardin verdoyant. Ils décident d’associer les deux genres, et pas ailleurs qu’à Lyon ! Le premier Malting Pot, brasserie-restaurant-jardin, ouvre à La Guillotière, suivi d’un second à Oullins.

    Pour cela, et pour brasser toujours plus de bières aussi créatives que savoureuses, il faut se doter d’une équipe : Nicolas et Guillaume, maîtres brasseurs, Jean, électricien et brasseur amateur, et Minas, plutôt dédié au service et au montage des lieux physiques, rejoignent Tina et Andéol. Initialement, les bières sont brassées à distance, mais bientôt brasserie et restaurant ne font plus qu’un ; les cuves de fermentation sont visibles sur place pour la plus grande joie des convives.

    Et les bières ? Elles varient selon la saison et l’inspiration du moment : bière aux prunes du verger ou aux tomates du potager, à la citrouille, bière de Noël, en plus des classiques de base : lager, dark, pale ale, porter, IPA…

    Après avoir brassé quelque temps pour la clientèle du restaurant, Malting Pot part à la conquête du monde avec le lancement d’une gamme de quatre bières en bouteille de 33 cl, bien représentatives de la diversité de son inspiration, de la blonde classique houblonnée de type wallon à une invraisemblable et délicieuse blanche au concombre et aux ferments de lait de chèvre.

    Cette dernière est un bon exemple de la dimension gastronomique de ces bières. Leur affinité avec la table n’étonnera personne, puisqu’elles sont nées dans le cadre d’une entreprise de restauration. Plus profondément, elles sont conçues par des cinglés du goût et inextricablement liées à une recherche culinaire sans tabou ni frontière.