Thierry Alexandre

    Thierry Alexandre vinifie ses deux hectares en biodynamie à Saint-Jean-de-Muzols (Ardèche), en appellations Saint-Joseph et Crozes-Hermitage. Il produit des rouges et des blancs finement ciselés.

    Saint-Jean-de-Muzols (Ardèche, vallée du Rhône, France)

    Un artisan vigneron talentueux et discret.

    Où ?

    Saint-Jean-de-Muzols est un village situé au confluent de l’Ardèche et du Rhône : nous sommes au nord de la vallée du Rhône, en pleine appellation viticole Saint-Joseph. De l’autre côté du fleuve, c’est Crozes-Hermitage, où notre vigneron vendange aussi au nord de l’appellation. Tous les deux ans, Saint-Jean accueille un salon du livre de vins, occasion de rencontres entre viticulteurs locaux. Voilà, rapidement décrit, le cadre des activités de Thierry Alexandre, dit Titi, qui soigne ses vignes et ses arbres fruitiers dans la plus grande discrétion. Il s’occupe de son domaine depuis 2001 en vigne et en arboriculture, produisant notamment des abricots, des pêchers et des cerisiers. Pour le jus de la vigne, les millésimes varient, car il pratique une viticulture vivante, sensible au sol, à la plante et au climat. En faible volume, il produit en appellations Saint-Joseph et, depuis 2017, Crozes-Hermitage blanc. Nous sommes heureux, à Culinaries, de vous faire connaître le talent de ce véritable artisan vigneron.
     

    Terroir, parcellaire et encépagement

    La surface est réduite : deux hectares dont un hectare en vignes, incluant un demi-hectare en appellation Saint-Joseph. De l’autre côté du fleuve, à Servas, il vendange aussi les marsannes d’un superbe crozes-hermitage blanc. Les cépages sont ceux de l’appellation : syrah, marsanne, roussanne, viognier. La vigne est conduite en gobelet sur échalas Les sols sont de type varié mais consistent essentiellement en granites décomposés, en gneiss, en loess et en argilo-sableux.
     

    Méthodes culturales, vinification

    Thierry travaille ses deux hectares en agriculture biodynamique et vinifie sans intrants. Ses vendanges sont entièrement manuelles suivies d’un tri minutieux au chai et, pour certaines cuvées, d’un passage en chambre froide qui permet de laisser se dérouler la récolte au fil de la maturation. La macération semicarbonique se fait en grappes entières pendant environ trois semaines ; le pressurage est très lent et doux. La fermentation se déroule en cuves d’acier inoxydable sur levures naturelles et le vieillissement est accompli, pour une partie de la production, également en inox, et pour une autre en vieilles barriques qui donnent du caractère et du velouté aux vins.

    Les vins

    De l’avis de ceux qui les ont goûtés, les vins de Thierry sont des friandises, gourmands et buvables à l’extrême. Ce ne sont pas des vins hautains, collet-monté ou austères mais de vrais vins qui vous accueillent et vous comblent. D’une délicieuse pureté, ils peuvent être décrits comme des vins à l’ancienne, ceux du temps où l’on se servait un coup à boire entre amis sans se prendre la tête. Aucune lourdeur, beaucoup d’équilibre, particulièrement entre les notes minérales-terriennes et les notes fruitées. Compte tenu des petits rendements, ce sont des bouteilles dont il faut profiter quand elles passent.