Assortiment de poissons sauvages fumés (1,5kg)

Ismael Adam Drissi-Bakhkhat

 

84,40€

Découvrez les poissons sauvages de l’estuaire de Black River, au fumage traditionnel, subtil et respectueux du goût. Un salage léger, au sel de Maldon.

Contenu du colis : 
• 1 anguille sauvage fumée (500g)
• 1 pavé de saumon sauvage fumé de Maldon (280g)
• 1 filet de haddock sauvage fumé (320g)
• crevettes sauvages fumées (350g)

  • Format : assortiment de 1,5 kg
  • Prix au kilo : 52,64€

 


Expédié de : France

Les bons accords :

  • L’anguille fumée : la pomme de terre (ratte du Touquet, grenailles), les pickles et condiments vinaigrés, l’asperge, la betterave, l’avocat, le raifort, le foie gras, les lentilles, le céleri rave, mesclun et herbes fraîches…
  • Le saumon fumé traditionnel : le fenouil, le concombre, le citron, l’aneth, le caviar, la betterave, l’avocat, les lentilles, le cresson, l’oseille, les condiments vinaigrés (betterave, oignon)…
  • Le haddock fumé : le beurre demi-sel, une salade de lentilles, les herbes aromatiques, les fromages frais légers en goût (brebis, chèvre), la pomme de terre, la pomme granny smith, les petits pois frais, les haricots coco…
  • Les crevettes fumées : naturellement gourmandes, elles demandent pas spécialement de mayonnaise ni accompagnement. Cependant utilisez-là en cuisine avec des accords frais et acidulés, sur un poisson non fumé, des asperges, une salade de légumes frais (concombre, radis, endives, pomme verte, citron vert, coriandre, champignon de Paris, oignon rouge vinaigré)…
    Et n’oubliez pas de faire un bouillon avec les têtes et carapaces restantes : sublime, corsé et fumé naturellement !

Le vin : 

  • L’anguille fumée : choisissez un blanc de Loire, comme un Saumur ou un Savennières. Toujours en blanc, mais en Bourgogne, un Viré-Clessé ou un Mâcon-Cruzille.
  • Le saumon fumé traditionnel : les accords classiques se font avec des vins de Loire blancs. Nous le préférons avec un whisky écossais tourbé, d’autant que ce saumon est n’est pas excessivement salé.
  • Le haddock fumé : la minéralité et le nez floral d’un Pouilly Fumé accompagnent parfaitement la subtilité du haddock. Egalement possible et toujours en Loire, un Vouvray blanc, aux arômes d’acacia et de coing.
  • Les crevettes fumées : un Saint Romain blanc, vif et minéral, aux notes de tilleul et de citronnelle. Possible également, un Champagne brut ou un Pouilly Fumé.

Poissons sauvages, sel de Maldon

A conserver au réfrigérateur, entre 0 et 4°C. Après ouverture, consommer dans les 2 jours.
DLC : 10 jours

Les expéditions s’effectuent par transporteur frigorifique les mercredi, pour une livraison sous moins de 48h.

Les commandes peuvent être passées jusqu’au mardi matin pour une expédition le mercredi.

Les commandes passées après ce jour seront expédiées le jeudi de la semaine suivante.

Avis


Il n’y pas encore d’avis.

Seuls les acheteurs certifiés peuvent laisser un avis.

Maldon, Angleterre.

Les huîtres Saint Honoré baignent dans la Salcott Creek, sur les côtes Anglaises. C’est là qu’Ismaël Adam Drissi-Bakhkhat, ostréiculteur traditionnel, les élève selon le respect de la nature et des saisons.

Entre le Maroc, la France, l’Espagne et l’Angleterre, ce diplomé en philosophie politique a fini par poser ses valises dans le bassin de Heybridge, bordé par l’île de Mersea. Le sel de Maldon est produit à proximité de ses bancs.

Les huîtres, 100% naturelles, naissent en mer et se développent pendant 3 à 4 années, durant lesquelles elles sont régulièrement draguées vers les zones les plus froides. Elles sont ensuite affinées près de la côte puis placées dans des bassins de purification chez son partenaire Maldon Oysters.

Ismaël propose trois types d’huîtres : la plate sauvage, la creuse et la Kumomoto, petite huître creuse originaire du Pacifique. Avec son équipe, il produit également des poissons sauvages fumés : saumon, haddock, anguille, truite de mer, crevettes, maquereau et hareng. Le fumage s’effectue sans pré-salage, au bois de hêtre et de chêne.

La naturalité, la qualité et le goût de ses produits ont séduit Alain Ducasse, Pierre Gagnaire mais aussi les chefs du Chateaubriand et du Clamato à Paris, et du Palégrié à Lyon.