Jambon entier de porc noir de Bigorre désossé (6,5kg)

Ferme des Quatre Grâces

 

383,88€

Ce jambon est l’expression parfaitement aboutie d’un territoire, du mode de vie de l’animal et du savoir-faire de l’éleveur. Après un long affinage de 20 à 24 mois, il développe de délicats arômes de noisette, de beurre cru et de viande séchée. Une viande rouge et persillée, riche des mêmes acides gras insaturés que l’huile d’olive.

Dégusté en fins copeaux, sa texture est tendre et fondante, le gras se mêle à la chair et la sublime, le tout fond sur la langue et déploie une incroyable persistance en bouche.

  • Format : Jambon entier désossé de 6,5kg environ
  • Prix au kilo : 59,06€

 


Expédié de : France

A déguster chambré (température du jambon entre 20 et 22°C). Tranchez en fins copeaux, presque translucides, laissez fondre en bouche.

Pour accompagner le Jambon Noir de Bigorre, nous conseillons le vin blanc servi bien frais, soulignant la délicatesse aromatique et le fondant du gras. Choisissez alors un vin blanc sec ciselé, comme un chenin de Loire ou un pinot gris d’Alsace. Et pour une dégustation de très haute volée, associez-le à un champagne blanc de blanc.

 

Cuisse entière de porc noir de Bigorre, sel, salpêtre.

Se conserve à une température idéale de 8°C dans une pièce fraîche et ventilée, jusqu’à 6 mois.

Une fois entamé, enduisez la surface tranchée d’une fine couche d’huile d’olive et enveloppez le jambon dans un torchon.

Avis


Il n’y pas encore d’avis.

Seuls les acheteurs certifiés peuvent laisser un avis.

Beaumarchès, Gascogne (Gers)

Paysans défenseurs des espèces gasconnes en voie de conservation, le Temps est à la base de tout ce que font les Masson. Membres actifs du mouvement Slow Food, leurs pratiques vont au delà des cahiers des charges de l’agriculture biologique et rétablissent une harmonie sur leurs terres entre les hommes, les animaux et les végétaux. Chaque bête dispose d’un espace de 2 à 3 hectares sur un territoire vaste et se nourrit exclusivement des ressources naturelles du milieu. D’immenses surfaces vallonnées, jonchées de chênes, noyers, pruneliers où une végétation spontanée et adaptée au terroir s’est imposée : un garde manger riche de plus de 180 essences différentes, “une pharmacie à ciel ouvert” où les animaux trouvent de quoi se soigner naturellement et sans l’intervention de l’Homme.

C’est dans cet espace à perte de vue, entre polyculture et agroforesterie qu’évoluent les 4 “grâces” élevées par la famille :

Le boeuf nacré de Gascogne, espèce locale du Gers depuis les invasions wisigothes, et dont l’élevage actuel contribue à l’équilibre des écosystèmes. Cet “herbivore et non céréalovore” est nourri au foin de légumineuse après 5 années de pâture. La viande est maturée de sorte à révéler le meilleur de cette chair tendre et persillée.

Le porc noir de Bigorre, grand marcheur par nature se nourrit des trèfles, châtaignes, graminés, fruits et glands trouvés au gré de son parcours. Cette espèce qui faillit disparaitre par conséquence de l’intensification de l’agriculture, connait aujourd’hui une réputation établie grâce aux qualités gustatives exceptionnelles de son gras blanc et de sa chair rouge, persillée et fondante.

Mais aussi l’oie de Toulouse, et la poule gasconne.


  • Race : boeuf nacré de Gascogne, porc noir de Bigorre
  • Alimentation : végétation biologique du domaine, aucune céréale – pâturage, légumineuse pour le boeuf nacré / gland, noix, fruits, ronces, trèfles… pour le porc noir
  • Agriculture : polyculture et agroforesterie
  • Elevage : plein air, en prairies boisées ultra extensives
  • Maturité : 5 ans pour le boeuf nacré, 3 ans pour le porc noir