Oie de Brière (3kg)

Volailles Renault

 

75,60€

Elle est une volaille de plus en plus rare car le marais n’intéresse malheureusement plus les éleveurs. Cette oie nait et vit en liberté dans les marais de la Brière (près de Guérande). Elle est ensuite nourrit au blé, puis aux céréales avant Noël dans les herbages de la ferme. L’oie de Brière est très gouteuse, subtilement sauvage.

Une fois prête à cuire l’oie mesure environ 45 cm.

  • Format : 1 oie de 3kg
  • Prix au kilo : 18,90€

 


Expédié de : France

L’oie est prête à cuire. Sortez-là du réfrigérateur 1h avant cuisson.

Bon à savoir : elle mesure environ 45 cm,  elle rentre dans les fours de taille standard à grand.


Recette de l’oie aux figues de Paul Renault

Ingrédients pour 8 personnes :

  • 1 oie de 3 kg avec ses abats
  • 80g de mie de pain
  • 1 céleri rave
  • 30 g de figues sèches
  • 150 g de lard maigre
  • 1 jaune d’œuf
  • 10 cl de lait
  • 1 botte de persil
  • 2 gousses d’ail
  • 1 feuille de laurier
  • 1 c à s d’huile d’olive

Préparation :

  • Tremper la mie de pain dans le lait. L’essorer entre les mains, réserver.
  • Saisir rapidement le foie dans une poêle légèrement huilée ; couper le lard en petits dés.
  • Laver et effeuiller le persil, éplucher l’ail
  • Préparer la farce pour les figues : hacher le foie et le lard, ajouter la mie de pain et le jaune d’œuf, mélanger et réserver.
  • Éplucher le céleri, le couper en morceaux de 3 cm de coté (environ), puis les « citronner ». Faire blanchir 10 minutes à l’eau bouillante. Réserver dans une passoire.
  • Lavez les figues, les pocher 2 min dans l’eau bouillante salée, les égoutter sur du papier absorbant.
  • Allumer le four (180° ; th.6)
  • Ouvrir les figues en deux, ôter quelques pépins et garnir de farce. Réserver.
  • Farcir l’oie avec les dés de céleri, ajouter la feuille de laurier, saler et.poivrer.
  • Enfourner et laisser cuire 30 minutes par livre (0,5 kg) ; retourner deux fois en cours de cuisson, arroser souvent et baisser le thermostat à 5 ; la peau doit être croustillante. 10 min avant de servir, ajouter les figues autours de l’oie. Verser un peu de jus sur chacune. Laisser colorer.

Infos : si la saison des figues fraiches est passée, utiliser des figue sèches : pocher les 15 min au lieu de 2 dans l’eau bouillantes salées.

Se conserve 8 jours au réfrigérateur (0°C à 4°C) à compter de la date d’abattage – elle figurera sur l’étiquette du produit.

Il est tout à fait possible de congeler sans perte de saveur. Procédez simplement à une décongélation 24h à l’avance, au réfrigérateur.

Les expéditions s’effectuent par transporteur frigorifique les mercredi, pour une livraison sous moins de 48h.

Les commandes peuvent être jusqu’au mardi soir pour une expédition le mercredi de la même semaine. Les commandes passées après ce jour seront expédiées le mercredi de la semaine suivante.

En cas d’absence de votre part lors du passage du chauffeur, les produits sont conservés au frais et un nouveau créneau de livraison vous sera proposé.

Avis


Il n’y pas encore d’avis.

Seuls les acheteurs certifiés peuvent laisser un avis.

Louvigné-de-Bais, Ille-et-Vilaine.

L’histoire des volailles de la famille Renault a débuté en 1976, lorsque Paul et Marie-Noëlle s’installent avec un petit élevage de vaches laitières et de pigeons qu’ils vendent en direct.

Lorsque Paul entendit un jour parler de la Coucou de Rennes, une race locale sur le point de disparaitre, il se mit en tête de la sauver de l’extinction et se lança dans l’aventure avec 6 coqs qu’il fit reproduire pour vendre ce poulet sur le marché des Lices. Le succès fut rapide : de grands Chefs comme Pierre Gagnaire, Olivier Roellinger et Jacques Thorel tombèrent sous le charme de ce poulet qui leur rappelait celui de leurs grand mères. Mais aussi Alain Passard, Christophe Aribert, Dominique Crenn et bien d’autres.

Depuis, d’autres espèces ont rejoint la Coucou : poules noires cou-nu, canes mi-sauvages, colverts, pigeonneaux, cailles, pintades, poulardes, chapons, oies de Brière et dinde évoluent sur les 5 000 m2 qui leurs sont dédiés.

Soucieux de respecter la terre et les ecoystèmes, les Renault pratiquent une agriculture paysanne et durable, sans OGM, farine animale ou sous produit de céréales. Ils entretiennent une riche biodiversité sur les 30 hectares de leur ferme : blé, triticale, orge, pois fourrager, féverole, maïs et luzerne y sont cultivés pour nourrir leurs volailles élevées en plein air.


  • Races : coucou de Rennes, poule noire cou-nu, cane, colvert, pigeonneau, caille, oie de Brière, dinde, chapon, poularde, pintade
  • Elevage : plein air et polyculture
  • Alimentation : blé, triticale, orge, pois fourrager, féverole, maïs et luzerne, issus des récoltes du domaine