Palourdes

Yvonnick Jégat

 

14,70€

Ramassées dans les eaux du golfe du Morbihan, agitées et riches en plancton, les palourdes d’Yvonnick sont douces et iodées, gorgées en minéraux. Avec comme seuls outils une poêle et son couvercle, dégustez-les façon brûle-doigt avec des échalotes, du vin blanc et du persil.

  • Format : 500g
  • Prix au kilo : 29,40€

 


Expédié de : France

Les palourdes se lavent à grande eau sans les laisser tremper, afin de retirer le sable qu’elles peuvent contenir.

 

Palourdes “brûlent-doigts”  (pour 2 pers.)

Faites suer 1 échalote et une petite gousse d’ail finement hachés dans du beurre. Ajoutez 25 cl de vin blanc et laissez cuire 5 minutes à petit feu. Ajoutez les palourdes préalablement nettoyées. Couvrez et faites cuire à feu vif. Stoppez la cuisson dès que les coques sont ouvertes et ajoutez du persil haché.

Servez très chaud, accompagnez d’un bon pain au levain grillé et du beurre salé.

Outre la recette simple et bien léchée des palourdes “brulent-doigt”, voici quelques idées d’ingrédients pour duo réussi

Les bons accords : les herbes fraiches (persil, coriandre, aneth), le riz arborio (risotto), les pâtes (spaghetti et tagliatelles), le sarrasin, le citron, la tomate cuisinée, le potiron, la butternut, la poitrine de porc fumée, les poissons blancs (cabillaud, merlu, turbot), le bouillon (au miso, dashi ou fumé de poisson), la noisette ou huile de noisette …

Elles se conservent dans le bas du réfrigérateur et se consomment dans les 5 jours. Au moment de les préparer, veillez à ce que leur coquille soit fermée preuve qu’elles sont bien vivantes.

Les expéditions s’effectuent par transporteur frigorifique les mardi et jeudi, pour une livraison le lendemain.

Les commandes peuvent être passées la veille pour une expédition le lendemain.

Avis


Il n’y pas encore d’avis.

Seuls les acheteurs certifiés peuvent laisser un avis.

Yvonnick Jegat

Arradon, Golfe du Morbihan

Yvonnick élève ses huîtres à l’ancienne, comme le faisait son père : en eau profonde et à même le sable. Une technique traditionnelle plus contraignante qu’avec un parc à huitre classique et le système de poche. Ici les huitres sont semées sur toute la zone de culture, 50 hectares de mer répartis entre Arradon et l’île d’Arz.

En étant immergées en permanence, elles développent un goût très doux, une chair tendre et charnue, une coquille très dure. Marquée par l’empreinte du terroir du golfe – une petite mer aux forts courants, à la salinité élevée et riche en plancton – cela explique la qualité exceptionnelle de l’huitre et sa typicité.

Famille pionnière, passionnée et engagée : les Jégat sont de fervents défenseurs de l’huitre naturelle et née en mer. Ici, pas d’huitres d’écloserie, encore moins de triploïdes. Les huitres passent au minimum entre 3 et 4 ans en mer et sont changées de zones plusieurs fois au cours de leur vie.

A maintes reprises médaillées or et argent au Concours Général Agricole (2012-2013-2015), les huitres d’Yvonnick sont également sélectionnées par les chefs de l’Elysée et du Ritz.

yvonnick