Cédric Landa

    Lucgarier (Pyrénées-Atlantiques)

    À première vue, il peut sembler normal de fabriquer de la tomme de vache béarnaise en Béarn. La réalité n’est pas si simple : Cédric Landa s’est accroché de toutes ses forces à son terroir pour ressusciter ce produit exceptionnel.

    La vache béarnaise est un animal superbe, avec sa silhouette noble et bien dessinée, sa robe froment et ses hautes cornes en lyre. Par croisement, elle est à l’origine de la blonde d’Aquitaine, mais elle a failli disparaître au profit de celle-ci. « La race a énormément souffert dans les années 60, quand le gouvernement a imposé la blonde d’Aquitaine. Je ne dis pas recommandé, je dis bien “imposé“ », dit Cédric Landa, éleveur de chèvres des Pyrénées et de brebis basco-béarnaises et lourdaises.

    Ces dernières années, la race béarnaise n’existait pratiquement plus qu’en mode allaitant. Décidé à sortir la souche laitière de l’oubli, Cédric acheta des vaches à des éleveurs laitiers qui partaient à la retraite. Ensuite, il entreprit de relancer la fabrication de tommes au pur lait de béarnaise. Désormais, il espère, à travers ce magnifique produit issu de lait de vaches élevées sur des prairies naturelles, créer une dynamique d’éleveurs afin de sauvegarder la race et ses grandes qualités.

    Les effectifs repartent : le cheptel est actuellement de 380 femelles. Mais le travail est loin d’être terminé : le meilleur moyen de sauvegarder une race laitière, c’est de manger ses fromages.