logo culinaries

Danis dans la vigne

  • — Pourquoi as-tu arrêté de soufrer tes vins ?
  • — Parce que ça ne sert à rien, il n’y en a pas besoin.

Où ?

L’Antenet, domaine viticole de la famille Bessières, se trouve en basse vallée du Lot, près du village médiéval de Puy-l’Évêque, au cœur de l’appellation Cahors. Outre sa fonction viticole, c’est une ferme en polyculture-élevage qui se distingue par sa production fruitière. Danis Bessières, troisième génération de vignerons bio à L’Antenet, réalise depuis 2018 ses propres cuvées nature au sein de sa structure Danis dans la vigne, à partir de raisins achetés au domaine familial.
Pour raconter l’histoire du domaine, Danis Bessières évoque l’œuvre de pionnier de son grand-père, Pierre Bessières. C’est lui qui, dès 1983, a insufflé la philosophie d’agriculture biologique à L’Antenet (et plus largement, L’Antenet étant le tout premier vignoble bio de l’appellation Cahors). Il acquiert d’abord la mention Lemaire-Boucher, puis Nature & Progrès et enfin AB (Agriculture biologique). Son objectif initial était de produire des vins bio au sein d’un collectif, mais « c’était probablement un peu trop tôt, bien que dans le sens de l’histoire », explique Danis. Dans la seconde moitié des années 80, Pierre Bessières sort de la coopérative et construit un chai. Ainsi naît le domaine de L’Antenet, mais Pierre disparaît avant d’avoir pu profiter de ce nouvel outil. Son fils Philippe prend la relève et sort ses premières cuvées en 1989 et 1990. « Au-delà du souci de ne pas polluer la terre — souci central de toute démarche en agriculture biologique —, explique Danis, mon père a toujours eu le souci de produire des vins digestes et qui ne mettent pas à mal la santé de celui qui les boit. Il a également toujours essayé de produire un vin financièrement accessible à tous, et j’essaie moi aussi de respecter cette philosophie qui a fait ce que nous sommes aujourd’hui. » Danis avoue s’être intéressé à la vigne assez tardivement, bien qu’il ait grandi sur le domaine familial. Littéraire de formation, ex-étudiant en sciences sociales, il vit d’abord quelque temps à Londres où il travaille en restauration et s’initie au service du vin. Au bout de deux ans, il retourne à L’Antenet et s’essaie à la vinification. Un an plus tard, il crée sa propre structure, Danis dans la vigne, ce qui lui permet d’acheter du raisin à sa mère et à sa tante pour faire ses propres cuvées. Son père ayant pris sa retraite en 2022, Danis continue à réaliser ses cuvées personnelles tout en reprenant la production du domaine de l’Antenet.
 

Terroir, parcellaire et encépagement

Le domaine couvre dix hectares en vallée, proches du Lot, plantés pour une bonne moitié en malbec, cépage roi de l’appellation Cahors. Le reste est en cépages locaux : cabernet sauvignon, cabernet franc, merlot, colombard (pour les blancs) et jurançon noir, ainsi que des créations récentes de l’INRA : ségalin (noir), egiodola et ederena (deux cépages noirs basques). Les vignes ont entre trente et quarante ans (dix ans pour les cabernets francs). Sur ces terroirs fluviaux, les sols limoneux-siliceux dominent, avec beaucoup de sable et un peu d’argile. Le sous-sol est essentiellement composé de graves calcaires.
 

Méthodes culturales

Le domaine de l’Antenet, certifié biologique (Nature & Progrès, AB), est aussi biodynamique de facto (sans certification). Danis, qui vinifie les raisins du domaine, déclare respecter la philosophie viticole qu’il tient de ses parents : « Mon père n’a jamais levuré ou enzymé ses vins et, dans les années 1990, ajoutait juste un petit peu de sulfites (10 mg/l, pas plus, après la fermentation malolactique, un peu avant la mise en bouteilles). En 2002, il a complètement arrêté les sulfites sur ses rouges et peu après sur les rosés. Les blancs datant du milieu des années 2010, cela faisait bien longtemps qu’il avait arrêté les sulfites, et ils ont donc tous été produits sans. Quand je lui demande pourquoi il a arrêté de soufrer ses vins, sa réponse est sans appel : Parce que ça ne sert à rien, il n’y en a pas besoin. » Les vins de Danis dans la vigne ne contiennent donc pas davantage d’intrants que ceux du domaine de l’Antenet.
 

Vinification

Vinifiés sans aucun intrant, les vins sont fermentés sous l’action de levures indigènes, non collés et non filtrés. Les macérations sont courtes (mais intenses, précise Danis) et l’élevage se fait en cuve d’inox ou de béton, ce qui préserve le fruit et le caractère des raisins.
 

Les vins

Sans surprise, les vins de Danis dans la vigne reflètent les cépages et le terroir de Cahors, en particulier le malbec, qui peut toutefois — contrairement au cas le plus courant dans la région — céder la place à d’autres cépages dans les cuvées rouges. Ce sont des vins colorés, vivants, denses et énergiques, frais et digestes. Les rouges penchent vers les fruits noirs et la prune, les blancs sont frais et vifs avec parfois une légère perlance à l’ouverture.
chevron-downarrow-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram