Jardins de la mer

    Jean-Marie et Valérie Pédron récoltent des algues sauvages sur une ancienne saline de la presqu’île guérandaise. Hauts en saveur, leurs produits sont des trésors de santé qui enrichissent toute votre cuisine.

    Fils et petit-fils de paludier, Jean-Marie est un enfant du pays de Guérande et de ses fameux marais salants. Comme sa femme Valérie, c’est un écologiste convaincu. Ils mettent leurs convictions en pratique sur une ancienne saline de sept hectares alimentée par la mer depuis cinq siècles. Ce site naturel protégé, classé Natura 2000, leur appartient, et c’est là qu’ils ont établi leur ferme, équipée de 2 500 mètres carrés de bâtiments. Elle a été la première ferme marine à obtenir une autorisation préfectorale pour récolter et vendre des algues.

    La passion de Valérie et Jean-Marie pour les végétaux marins relève aussi d’un souci démocratique : les algues sont pour eux un moyen de revenir à une alimentation saine. Très riches en fibres, en vitamines, en oligo-éléments et en protéines, elles sont un concentré de bienfaits pour la santé. Ces deux jardiniers de la mer (comme ils se définissent) aimeraient qu’elles deviennent une habitude dans nos cuisines.

    Presque chaque jour, en fonction de la météo et des coefficients de marée, ils partent en cueillette sur leur saline. Cette cueillette se fait à pied et aux ciseaux, afin de ne couper que le thalle des algues, laissant les racines intactes et préservant la ressource. À chaque fois, ils ne coupent que ce dont ils ont besoin, soit un tiers, et le reste est laissé pour les petits crustacés. Parmi les variétés d’algues qu’ils récoltent : le nori (Porphyra), une algue rouge bien connue de la gastronomie japonaise ; la laitue de mer (Ulva), une algue vert vif ; et la dulse (Palmaria palmata), une algue rouge consommée depuis des siècles dans l’ouest des îles Britanniques (pays de Galles et Irlande). Les algues fraîches sont stockées dans de l’eau purifiée en attendant d’être séchées au soleil et au vent. À ce séchage en succède un autre, à basse température (35 °C au maximum), et aucun ingrédient n’est ajouté, pas même du sel.

    Pour affiner la saveur des algues, Jean-Marie en fait vieillir certaines pendant des années selon une technique japonaise. Il travaille aussi en collaboration avec la faculté des sciences de Nantes afin d’apprendre toujours plus sur les algues et les herbes marines.

    En tant qu’aliment, les algues des Jardins de la Mer sont à la fois légumes, épices et assaisonnements. Elles transfigurent de nombreux plats par leur saveur marine et appétissante : riz, pâtes, sauces, soupes, légumes, poissons et fruits de mer, voire terrines et viandes. En flocons ou en poudre, grâce à leur texture fine, elles se réhydratent d’elles-mêmes au contact de l’humidité des ingrédients. On a envie de les essayer avec tout…

    5 avis sur les produits de Jardins de la mer

    1. Laila Aouba

    2. Laila Aouba

    3. Laila Aouba

    4. Laila Aouba

    5. Laila Aouba