Camargue Coquillages

Autour de l’estuaire du Rhône, en Camargue, Camargue Coquillages est une entreprise artisanale qui se partage entre conchyliculture naturelle en pleine mer (huîtres diploïdes et moules ) et pêche à pied, dont proviennent des espèces marines méditerranéennes délicieuses telles que murex, palourdes, couteaux, violets…
Sur nos côtes méditerranéennes, la région de Sète et de l’étang de Thau sont pas seuls à produire des coquillages. Il est temps de découvrir ceux de Camargue grâce aux superbes fruits de mer naturels, pour certains sauvages, de Camargue Coquillages.
 
Camargue Coquillages est une entreprise familiale de conchyliculture naturelle et de pêche à pied située à l’embouchure du Rhône, au cœur d’un merroir qui mérite d’être mieux connu, celui de la façade maritime de la Camargue. Un écosystème, une spécificité géographique qui donnent leur goût aux coquillages. Une excellence qui a permis à Daniel Castéjon de commercialiser son huître sous l’appellation méritée « Perle de Camargue ». « Il y a réellement ici un merroir particulier, dit Daniel Castéjon ; on n’a pas l’habitude de trouver un tel équilibre en iode. » Daniel Castéjon dirige avec sa mère, Maria Niéves, la société créée en 1995 par ses parents. Qu’ils soient ramassés en pêche à pied ou élevés en pleine mer, les produits de Camargue Coquillages sont entièrement naturels et pêchés de manière responsable et artisanale, dans le plus grand respect du bien-être animal et de l’environnement. Ces artisans réellement passionnés par leur métier vous offrent le meilleur de leur mer, non seulement cela, mais aussi de leur merroir, de leur lieu particulier. Ils s’inscrivent dans une démarche de préservation des eaux et du littoral du Parc naturel régional de la Camargue et aiment sensibiliser leurs visiteurs et leurs clients aux enjeux de cet engagement. Leur cahier des charges pour la conchyliculture inclut la production exclusive d’huître diploïdes (naturelles), contrairement aux triploïdes génétiquement modifiées, néfastes pour l’environnement. Ainsi qu’une densité réduite de production : dans le parc de l’anse du Carteau, 1 100 cordes de moules sont posées, au lieu de 1 500 dans les parcs classiques. Camargue Coquillages est une entreprise membre du Collège culinaire de France. C’est la seule maison de conchyliculture de la région à avoir obtenu la certification « Aquaculture naturelle » pour une partie de sa production. Enfin, il faut noter que le littoral camarguais réussit à l’huître : récemment, Daniel a découvert dans ses champs d’huîtres la plus grosse huître du monde (2,360 kg !). L’a-t-il mangée en famille ? « Non, dit-il, on l’a rejetée à l’eau, si elle a réussi à vivre jusqu’ici, il faut le respecter. »
magnifierchevron-downarrow-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram