Chapon à l’égyptienne

Effacer
 
Chronopost

Description

Chapon à l’égyptienne, effilé (3,5 kg) ou prêt à cuire (3 kg), livré en direct producteur

Volailles Renault

Volaille de fête par excellence, le chapon n’est prêt qu’à l’approche de Noël. Lors son engraissement, les Renault ajoutent du lait de vache frais et une confiture, «Le secret de Paul». Cette préparation donne au chapon une saveur extrêmement tendre, allant vers un gout sucré.
Compter 300g de volaille par personne, plat pour une douzaine de personnes.

Accords mets et vins :

Ce produit s’accompagne merveilleusement bien avec les vins suivants :

Informations complémentaires

Producteur

Volailles Renault

Expéditeur

Volailles Renault

Poids net

3000 g

Effilé ou Prêt à Cuire

Effilé 3,5 kg, Prêt à Cuire 3 kg

Origine

France, Ile-et-Vilaine (35)

Congélation

Ce produit n'a jamais été congelé, vous pouvez donc le congeler si vous le souhaitez

Désignation légale

Chapon à l'égyptienne

Date limite de consommation

6 jours après expédition, 10 jours après expédition

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

Volailles Renault

En 1976, Paul et Marie-Noëlle Renault s’installent à la ferme de L’Entillière, à l’ouest de Rennes, sur l’ancienne exploitation laitière des parents de Paul : dix-huit hectares où s’ébattent dix sept vaches laitières et des pigeons que Marie-Noëlle vend au marché des Lices, à Rennes. En 1988, Paul retrouve l’histoire de la coucou de Rennes, volaille emblématique du pays rennais depuis un siècle, menacée de disparition. À partir de « six poules et un coq », il décide de remettre la coucou de Rennes dans le circuit marchand et n’hésite pas à envoyer ses volailles aux plus grands chefs français afin de les soumettre à un test à l’aveugle en leur envoyant ses volailles sans étiquette, juste accompagnées d’un message : « Dites-moi ce que c’est. » « C’est le poulet de ma grand-mère ! », répondent à l’unanimité Olivier Roellinger, Jacques Thorel, Pierre Gagnaire, et plus tard Alain Passard, Christophe Aribert, Dominique Crenn… La liste n’est pas close. La race menacée devient volaille de luxe.